Dans sa forme traditionnelle, le merengue était joué avec un accordéon, un saxophone, une caisse en fer blanc avec de petites clés métalliques, un guayano (sorte de râpe métallique provenant d’un ustensile de cuisine) et un tambour à deux faces, frappé d’un côté avec la main et de l’autre avec une baguette.

C’est une musique rurale qui a une parentée avec le kompa haïtien – mais ce style, chanté avec créole, a un rythme plus lent, plus nostalgique, et est basée davantage sur la guitare que sur l’accordéon.

En République dominicaine, le merengue explose pendant le règne de Rajael Trujillo, qui prit le pouvoir dans les années 1930 jusqu’à son assassinat en 1961.